Sous le masque de La Réjane se cache l'autrice et compositrice Hélène Argo.

Bercée entre Martinique et Normandie, son éducation musicale se fait de part et d'autre de l'Atlantique: musique classique et caribéenne, pop, rock, folk, soul, chanson française… Nick Drake, Chico Buarque et Gainsbourg la marquent particulièrement. 

Initiée au piano puis à la flûte traversière, le chant devient son instrument de prédilection à l’adolescence : premiers concerts à Rouen, elle découvre la scène.

Sa Licence d’Histoire obtenue, Hélène étudie au C.I.M. puis décide de rester à Paris. 

Premier album avec le groupe Sul’Shab (nu’soul), premiers festivals, premières radios mais aussi premières armes comme parolière - en anglais - et mélodiste. 

S’ensuivent d’autres rencontres : sur scène ou en studio, Hélène pose sa voix pour Beat Assailant (hip-hop/jazz rap), Ludéal (pop française), Julian Julien (musique progressive) et le Paris Gadjo Club (choro/jazz manouche).

Viscéralement éclectique, la chanteuse porte haut les couleurs du samba en France avec le vibrant Clube dos Democráticos, retourne à ses racines créoles avec le pianiste Dominique Fillon et collabore avec l’artiste brésilienne Camila Costa.

Plongeant avec délices dans des rythmes, rimes et phrasés polyglottes, Hélène est pourtant revenue dans le giron de sa langue maternelle adorée.

Paroles et musiques ont surgi de concert. Inspirée par ses propres (més)aventures et l’observation de ses semblables, La Réjane chante ce qu’une vie ardente nous réserve de noirceur, de beauté et de luttesIndispensable ici-bas, l’Amour, fraternel ou feu dévorant, est en filigrane.

Brillamment arrangé et réalisé par Thomas Cœuriot, le premier EP est sorti fin 2016 avec le soutien de la SACEM/Aide à l’autoproduction.

 

Et gageons que le meilleur reste à venir car La Réjane n’a pas fini d’éclore…

Photo Annsophie Lombrail