Pop ouverte aux vents d’ailleurs, voix grave et veloutée, plume subtile : c'est La Réjane.

D'odyssée voluptueuse en plongée dans les abysses, de fugues du cœur en mésaventure karmique, elle vous entraîne là où l'humain se découvre ou se perd.

Sous le masque de La Réjane se cache l'autrice et compositrice Hélène Argo. Discrète, elle a choisi pour alias ce nom retrouvé parmi des souvenirs d’enfance.

Bercée entre Martinique et Normandie, son éducation musicale s’est faite de part et d'autre de l'Atlantique: Nick Drake, Chico Buarque et Gainsbourg la marquent particulièrement.

Devenue chanteuse, son goût de l’éclectisme se développe dans les rythmes, rimes et phrasés de l’anglais et du portugais sur scène comme en studio où elle enregistre, pour différents groupes, ses propres chansons.

Et puis un jour il y a la mue, la fin d’une certaine pudeur: les mots qui surgissent ont la douceur et la vérité de la langue maternelle.

La Réjane, alors, voit le jour.

On lui trouve du Maurane dans la voix, du Cabrel dans les mots, quelque chose de Jonasz ou de Fiona Apple.

La Réjane révère la belle chanson française et les arrangements élégants de Thomas Cœuriot (Voulzy, Biolay, Souchon, Idir...) donnent au répertoire un léger parfum de voyage. Inspirée par ses propres (més)aventures et l’observation de ses semblables, La Réjane chante ce qu’une vie ardente nous réserve de noirceur, de beauté et de luttes. Indispensable ici-bas, un Amour polymorphe, fraternel ou feu dévorant, est en filigrane.

Soutenu par la SACEM, un premier EP autoproduit est sorti fin 2016 (InOuïe Distribution & plateformes de téléchargement).

D’une poésie énigmatique ou directe, les 6 titres évoquent les liens qui nous unissent, les cordes que l’on se passe au cou, les chaînes que l’on brise, les amarres.

Est-il question d’elle ou de nous ? Dans sa voix nos vies prennent corps et s’animent en creux. Bande-son d’une fugue, d’une poursuite ou d’un duel, ses chansons nous transportent tantôt dans un tourbillon d’embruns, tantôt aux tréfonds d’une forêt de cordes – ces cordes, encore, qui nous lient les uns aux autres et, parfois, nous filent entre les doigts.

Photo Annsophie Lombrail

© 2020 La Réjane